SMSP, spécialiste du matériel médical et de premiers secours

Comment le défibrillateur de formation aide à renforcer la chaîne de survie ?

Comment le défibrillateur de formation aide à renforcer la chaîne de survie ?

Gestes de premiers secours
Publié le 9 juillet 2020 - Mis à jour le 5 août 2020
 

 

Chaque année, des dizaines de milliers de français sont victimes d'un arrêt cardiaque selon les données nationales. Et seuls 2 à 3 % survivent. Une défibrillation précoce pour faire repartir le cœur permettrait de multiplier le taux de survie par 10.

Les services de secours (Samu, pompiers, etc) mettent en moyenne 20 minutes à arriver sur place. Or, chaque minute qui passe, c'est 10 % de survie en moins pour la victime. De plus, les organes tel que le cerveau ne sont plus oxygéné par le sang et peuvent subir des séquelles importantes.

Si vous avez accès à un DAE automatique ou semi-automatique, sa bonne utilisation peut sauver une vie.

Votre établissement, EPR ou bureaux est équipé d'un défibrillateur ? Rassurez vos équipes et collaborateurs à son utilisation avec un défibrillateur de formation. Zoom sur la chaîne de survie et les gestes à adopter avec un DAE pour optimiser les chances de survie de la victime en arrêt cardiaque.

Qu’est-ce que la chaîne de survie ?

Lorsqu'une personne est victime d'un arrêt cardiaque, la circulation sanguine s’interrompt et sans une prise en charge rapide dans les minutes qui suivent (3 à 4 minutes), la victime a très peu de chances de survie sans séquelles. Chaque minute de perdue, c'est diminuer de 10 % les chances de survie de la victime.

Pour prendre en charge rapidement et efficacement une victime de fibrillation, il existe un enchaînement de gestes indispensables qui peuvent augmenter les chances de survie. Ce procédé est plus connu sous le nom de "chaîne de survie".

  • Cette chaîne de survie est composée de 4 maillons :
    Diagnostic et alerte immédiate auprès des services d'urgence : Vous pouvez appeler le 15 (SAMU), le 18 (Pompier) ou le 112 (Urgences européennes). Veillez bien à préciser la morphologie de la victime (enfant ou adulte) et l'emplacement de l'accident le plus précisément possible.

  • RCP (Réanimation Cardio-Pulmonaire) précoce : Le massage cardiaque et les insufflations sont les éléments centraux de la chaîne de survie en attendant l'arrivée des secours. En effet, après avoir donné l'alerte, l'intervenant doit procéder sans interruption en alternant un massage cardiaque de 30 compressions thoraciques et 2 insufflations. Si l'intervenant n'est pas seul, le second peut aller chercher rapidement un défibrillateur.

  • Défibrillation précoce : Couplée à la RCP, l'usage d'un DAE augmente considérablement les chances de survie de la victime. Après analyse de l'état de la victime, l'appareil délivrera si nécessaire un choc électrique pour faire repartir ou ramener le rythme normal du cœur. L'installation d'un défibrillateur automatique ou semi-automatique sur votre lieu de travail ou dans un espace communautaire peut faire la différence pour sauver la vie d'une personne victime d'un arrêt cardiaque.

  • Intervention médicale : Prise en charge de la victime par les services d'urgence pour être amenée rapidement en soins spécialisés en hôpital ou clinique.


Il a été démontré que si toutes les interventions de chaque maillon de la chaîne de survie sont effectuées correctement et en succession rapide, le taux de survie peut être considérablement augmenté.

 

Au sein de cette chaîne de survie, le défibrillateur automatique externe joue un rôle très important et peut aider à sauver une vie. C'est pourquoi, une loi du 28 Juin 2018 (n°2018 - 527) rend obligatoire l'installation d'un DAE au sein de certains ERP (Etablissement Recevant du Public). Par ailleurs, le décret n° 2018-1186 du 19 décembre 2018 précise les catégories d'ERP concernés : 1 à 4 et certains de catégorie 5.

 

Le DAE peut être utilisé par tous et ne nécessite pas de formation ou d'être un professionnel du secours ou de la santé pour pouvoir le manier.

Les gestes qui sauvent : comment utiliser un défibrillateur ?

Par manque de pratique ou par peur, le public hésite à manier un DAE. Or, l'utilisation d'un défibrillateur cardiaque entièrement automatique ou semi-automatique est simplissime.

L'appareil aide tout au long de l'intervention en guidant l'utilisateur étape par étape par des instructions vocales et visuelles.

En pratique, voici 5 phases pour bien utiliser un DAE :

     1. Mise en fonctionnement de l'appareil : Une fois allumé, le défibrillateur commence à vous guider dans les différentes étapes.

     2. Mise en place des électrodes : En amont, vous devez ôter ou découper les vêtements sur le torse de la victime. Et constater que sa poitrine soit sèche et pas trop velue. Auquel cas, vous pouvez essuyer et raser sa poitrine. Pour ce faire, vous trouverez généralement dans la housse du DAE une petite trousse de secours contenant à minima une paire de ciseaux Jesco et un rasoir jetable. Suite à cette phase de préparation, vous pouvez commencer à déposer les électrodes sur des emplacements bien spécifiques : la première au-dessous de la clavicule droite contre le bord du sternum et la deuxième au niveau du côté gauche du thorax environ à 5-10 cm sous l'aisselle.

     3. Analyse automatique de l'appareil : Le DAE diagnostiquera par une série d'analyse l'état cardiaque de la victime. Veillez à ce que personne ne touche la victime lors de cette phase d'analyse.

     4. Choc électrique : A l'issue du diagnostic, si le coeur de la victime nécessite un choc électrique, l'appareil procédera à une décharge automatiquement. Si c'est un DAE semi-automatique, appuyez sur le bouton pour délivrer la charge électrique au moment où l'appareil vous le demande. Assurez-vous également que personne ne touche la victime lors de cette phase. Suite au choc, renouvelez le choc électrique ou continuez à alterner massage cardiaque et insufflations si l'appareil vous l'indique.

     5. Défibrillateur continuellement fonctionnel : n'éteignez pas l'appareil et n'enlevez pas les électrodes de la poitrine de la victime. Laissez les services de secours éteindre le DAE.


Initiez et rassurez vos équipes et collaborateurs à l'utilisation d'un défibrillateur avec un DAE de formation. 

 

Défibrillateur de formation pour une meilleure chance de survie

Pour assurer un maximum de chances de survie à la victime, il est conseillé d'assurer à vos équipes une formation et ou les initier sur un défibrillateur de formation.

 

Utiliser un DAE de formation présente beaucoup d'avantages :
- Se familiariser à manier une réplique exacte au véritable défibrillateur de l'établissement pour une formation concrète et très réaliste.
- Disposer de plusieurs scénarios pour un entraînement complet et optimal.
- Former de façon économique, les consommables (piles et électrodes) sont réutilisables plusieurs fois.