SMSP, spécialiste du matériel médical et de premiers secours

Degré de brûlure : comment déterminer la gravité de la plaie ?

Degré de brûlure : comment déterminer la gravité de la plaie ?

Gestes de premiers secours
Publié le 27 octobre 2020 - Mis à jour le 28 octobre 2020
 



59%
Sachet gel brulure BURNSHIELD
0,49 € HT
1,19 € HT
Sachet gel brulure BURNSHIELD
En stock
38%
Kit brûlure - Professionnel
63,00 € HT
101,84 € HT
Kit brûlure - Professionnel
En réappro


Suite au contact avec une flamme, un liquide ou un solide incandescent, un agent chimique, un froid extrême ou un courant électrique, la température de la peau augmente et endommage celle-ci. Cette agression de la peau peut aller de la lésion jusqu'à la destruction de ses différentes couches.

Quelle que soit son origine (thermique, chimique ou électrique), la brûlure est une dégradation plus ou moins grave des tissus cutanés. 

Pour une meilleure prise en charge et traitement de la brulure, il est important de bien déterminer la gravité de la plaie. Pour cela, l'évaluation de la gravité de la brulure se fait en fonction de : 

  • La localisation : le visage et les surfaces voisines aux orifices naturels sont deux zones qualifiées de particulièrement graves.

  • La profondeur : les brûlures sont classées en trois degrés de gravité correspondant au niveau de destruction du tissu cutané. Et suivant le degré de gravité, la brûlure peut être considérée comme simple lorsque les rougeurs et ou des cloques ont une taille inférieure à celle de la moitié de la paume de la main de la victime. A l'inverse, une brûlure est grave lorsque la surface totale brûlée est supérieure à la moitié de la paume de la main ou lorsque la destruction est plus profonde (3ème degré) ou en fonction de sa localisation (visage et surfaces voisines aux orifices naturels).

  • La surface : elle est à estimer à partir d'une brulure de second degré selon la règle des 9 de Wallace : une face de la main avec les 5 doigts représente environ 1 % de la surface corporelle (SC). Une hospitalisation peut être nécessaire à partir de 10 % de SC atteinte. A partir de 20 % de SC, la brûlure étant très grave, un soin avec un service spécialisé peut être mis en place.

Une brûlure nécessite une prise en charge rapide et adaptée en fonction de sa gravité.
Zoom sur les différents degrés de brulure et sur les soins d'hydrogel pour un traitement optimal.

 

Brulure 1er degré

La brûlure de premier degré est caractérisée par une peau rouge et douloureuse, sèche et ne présentant pas de cloques. Seule la surface de la peau est endommagée. Il s'agit d'une brûlure bénigne qui peut survenir par exemple après un léger coup de soleil ou au contact d'une eau trop chaude.

 

Brulure 2eme degré

La brûlure de deuxième degré peut être caractérisée par 2 types de gravités : superficiel et profond.
La brulure de second degré superficiel se présente par une peau rouge, douloureuse, parfois fendillées et avec des cloques en surface.
En cas de brûlure de 2ème degré profond, l'épiderme est détruit et les couches situées sous l'épiderme sont également atteintes. La peau est rouge mat, avec de petites zones blanches et la douleur est très importante.

 

Brulure 3ème degré

La brûlure du troisième degré est caractérisée par une peau de couleur marron-noire et d'un aspect cartonné. De plus, la brulure est insensible pour le patient car la peau est détruite dans toute sa profondeur.

 

Soin brulure Burnshield : hydrogel brûlure ultra efficace et 100 % naturel.

Sans un traitement brulure immédiat, la plaie peut s'étendre en profondeur et en surface, même après avoir supprimé sa cause

Utilisé par les professionnels de santé et les services de secours du monde entier, le soin brulure de la marque Burnshield est une des références sur le marché.

Son hydrogel naturel à base de Mélaleuca est idéalement adapté à tout type de degré et d'origine.

Une simple application d'hydrogel permet de refroidir immédiatement la brulure et de stopper sa progression en surface et en profondeur. Et neutraliser la douleur dont souffre la victime. Egalement, de protéger les terminaisons de la peau, favoriser une meilleure cicatrisation, éviter les risques d'infections tout en limitant les oedèmes et les séquelles.