SMSP, spécialiste du matériel médical et de premiers secours

Faut-il une formation à l'utilisation d'un défibrillateur ?

Faut-il une formation à l'utilisation d'un défibrillateur ?

Gestes de premiers secours
Publié le 5 mars 2020 - Mis à jour le 30 octobre 2020
 





La défibrillation à l'aide de défibrillateur automatique se démocratise. En effet, plusieurs communes, agglomérations et établissements recevant du public (ERP) s'équipent en défibrillateurs afin d'intervenir rapidement et augmenter le taux de survie d'une personne victime de crise cardiaque.

 

Chaque année en France, selon la Croix-Rouge Française ce sont entre 40 000 et 60 000 personnes qui décèdent d'un arrêt cardiaque. Le défibrillateur également appelé DAE est un dispositif de secours permettant de réduire ce taux de mortalité en procédant à une réanimation cardiaque.

 

Simple d'utilisation, il peut être manipulé par le grand public. En effet, pas besoin d'être secouriste, médecin ou même d'avoir suivi une formation afin de pouvoir l'utiliser. Mais par peur et vu la situation très stressante, la population hésite à utiliser un DAE. Zoom sur sa simplicité d'utilisation à la portée de tous et sur la nécessité de connaître les gestes qui sauvent.

 

Utilisation défibrillateur : à la portée de tous

Pas besoin d'être un professionnel de la santé ou du secours pour pouvoir utiliser un défibrillateur. En effet, depuis un décret de 2007, toute personne même non médecin ou secouriste est autorisée à utiliser un DAE externe.

 

A la portée de tous, le défibrillateur est un appareil intelligent qui assure une prise en charge de la victime du début jusqu'à la fin de l'intervention tout en guidant l'utilisateur lors des massages cardiaques. 

 

En pratique, il suffit d'allumer l'appareil et de se laisser guider avec les indications vocales et visuelles. Ainsi, l'intervenant sera amené à placer les 2 électrodes sur la poitrine de la victime à des zones bien spécifiques. Puis de là, le DAE analysera l'état et le rythme cardiaque de la victime pour déterminer la nécessité ou non de délivrer un choc électrique. Suivant le modèle, un défibrillateur entièrement automatique délivrera automatiquement de lui-même la décharge électrique. Si c'est un défibrillateur semi-automatique, l'appareil vous demandera d'actionner un bouton afin qu'il puisse procéder au choc électrique nécessaire à faire repartir le coeur.

 

Familiarisez-vous et entraînez-vous avec un DAE formation

Nous pouvons tous utiliser un DAE si nous sommes témoin d'un arrêt cardiaque. Cependant, suivre une formation ou s'entraîner sur un défibrillateur de formation permet à toute personne de se familiariser avec un DAE et connaître les bons gestes à adopter. De plus, connaître le fonctionnement d'un défibrillateur, et avoir déjà manipulé ce type d'appareil, permet de réduire considérablement le stress possible en situation d'urgence. Si la personne a été formée à l'utilisation d'un défibrillateur, l'intervention sera donc certainement plus rapide et la chaîne de survie sera plus efficace. En effet, chaque seconde compte pour sauver une vie.

 

S'initier sur un DAE formation ressemblant à un véritable défibrillateur (aspect et fonctionnalités mais sans délivrance de choc électrique) permettra donc à l'apprenant de se familiariser et automatiser les réflexes à adopter. Ainsi, l'apprenant saura agir rapidement et efficacement lors de cette situation d'urgence où le stress est intense.

 

Pour augmenter les chances de survie d'une personne victime d'arrêt cardiaque, une formation avancée sur la chaîne de survie est recommandée.

 

Soyez prêt à agir vite en cas d'arrêt cardiaque avec une formation SST ou PSC1

Avoir déjà manipulé un défibrillateur rassure donc l'utilisateur qui pourra sans doute réagir rapidement s'il est témoin d'un arrêt cardiaque. Néanmoins, il est primordial de connaître les gestes de réanimation cardio-pulmonaire, complément indispensable à la défibrillation.

 

Lorsqu'une personne est victime d'une crise cardiaque, il existe un enchaînement d'événements qui peuvent augmenter les chances de survie de la victime. Plus connu sous le nom de la "chaîne de survie", elle est composée de 4 étapes essentielles :
1. Appeler immédiatement les services de secours.
2. Effectuer une RCP (Réanimation Cardio Pulmonaire) précoce.
3. Réaliser une défibrillation précoce avec un DAE.
4. Prise en charge par les services de secours pour des soins spécialisés précoces.

 

Les 3 premiers maillons de la chaîne de survie sont très importants et peuvent faire la différence en cas d'accident. Avec une formation spécialisée de type SST ou PSC1, l'apprenti secouriste saura adopter ces 3 gestes pour augmenter considérablement les chances de survie de la victime.

 

Lors d'une formation SST ou PSC1, l'apprenant acquerra :
- Le réflexe d'appeler rapidement les services de secours en composant le 112, le 15 ou le 114 pour les sourds et les malentendants.
- Savoir comment réaliser efficacement une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) : compressions thoraciques de qualité (profondeur et rythme) et insufflations (par bouche à bouche ou par bouche à nez). Ceci avec le bon rythme en alternant 30 compressions thoraciques pour 2 insufflations.
- Savoir utiliser et pratiquer une défibrillation avec un défibrillateur automatique ou semi-automatique.

Où se former à la défibrillation ?

Il existe de nombreux cours de formation de secourisme qui peuvent être gratuits ou payants. Nous vous conseillons de choisir des cours pratiqués par des professionnels de santé et par des organismes de premiers secours reconnus. Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des organismes assurant des cours de formations de secourisme de grande qualité :

- Croix-Rouge Française (CRF)
- Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme (FFSS)
- Association Nationale des Premiers Secours (ANPS)
- Protection Civile